LFB : 2012/2013.

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tina Charles Is Play-Offs Day 2 MVP !

Message  Patou le Sam 23 Fév 2013, 14:10

It was a bittersweet Friday night for Wisla Can-Pack's center Tina Charles, as she delivered another remarkable double-double performance, but could not prevent her team's defeat.
Having won their first EuroLeague Women play-off game at Bourges Basket in dramatic fashion, Wisla had the chance to close the series in front of their home crowd and clinch qualification to the Final Eight.
However, the short-handed Polish side could not find their rhythm on offense and suffered a bitter 38-50 loss that set up a deciding third game in Bourges on Wednesday.
Charles was left fighting a lone battle, as she spent all 40 minutes on the court, scoring 28 of her team's 38 points, whilst also pulling down 15 of Wisla's 31 rebounds.
Her statline summed up in an efficiency rating of 35 and earned her Play-Offs Day 2 MVP honours.

http://www.wislacanpack.pl/news/tina-charles-mvp-2-kolejki-play-off-euroligi


Fenerbahce duo Angel McCoughtry and Ivana Matovic finished second and third in the MVP ranking, respectively, after leading their side to a 77-68 win at Uni Györ.
The Turkish giants swept their series 2-0 to book their tickets for a second consecutive Final Eight.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Résultats journée 20.

Message  Patou le Sam 23 Fév 2013, 17:30

Résultats de la journée 20

Samedi 23 février
Belle opération pour Villeneuve d'Ascq ! Auteur d'une première mi-temps de haute-volée, l'ESBVA a surpris Perpignan au Palacium. Dépassées d'entrée de jeu, les Catalanes n'ont pu que constater les dégâts. Charleville-Mézières a battu Hainaut Basket alors que Lattes Montpellier s'en est sorti de justesse sur le parquet de Nantes Rezé.
Dimanche, Lyon reçoit Basket Landes (15h30).
Pays d'Aix-Mondeville, Arras-Toulouse, Tarbes-Bourges se joueront le mardi 5 mars.


. Villeneuve d'Ascq - Perpignan : 64-46
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3135.pdf
L'ESBVA a pris Perpignan à son propre jeu à savoir un départ canon (21-9, 10'). Lenae Williams (19pts mais 3/12 à 6m75) a constamment été menaçante à l'aile pendant que Emma Meesseman (15pts, 8rbds) et Olayinka Sanni (15pts, 14rbds) faisaient la loi sous les paniers.
Côté perpignanais, Angie Bjorklund s'est distinguée (13pts, 5ints) alors que Héléna Ciak n'a pas eu son rendement habituel (6pts, 5rbds).
La Villeneuvoise Lenae Williams => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130223-221410-1.jpg

. Charleville-Mézières - Hainaut Basket : 90-75
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3136.pdf
A Bayard, les Flammes Carolo n'ont pas raté le coche face à Saint-Amand. Emmenée par le duo Aminata Diop(24pts), Sheana Mosch (23pts), l'équipe ardennaise a su se ressaisir après un premier quart-temps remporté par les Nordistes (16-21, 10'). Le FCB a enfoncé le clou au retour des vestiaires malgré les efforts de Ashley Houts (30pts) et Ify Ibekwe (22pts), dans le camp hennuyer.

. Nantes Rezé - Lattes Montpellier : 70-72
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3139.pdf
En tête jusqu'à deux minutes de la fin après avoir mené tout au long de la rencontre (35-30 à la pause), le NRB a craqué dans le money time. Marielle Amant (17pts) a porté les Déferlantes en l'absence de Caroline Aubert, blessée. Géraldine Robert (17pts, 6rbds) et Ana Lelas (15pts) ont sonné la révolte puis, Kristen Mann a donné la victoire au BLMA à la dernière seconde.


Dimanche 24 février
. Lyon - Basket Landes : 69-53
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3138.pdf
Evaluations collectives : 75 et 39 !
Alexia Plagnard (13 pts, 3rbds, 2 pds, 1fpro et 18 d'éval.) dont 11 pts, 2rbds, 1 pd et 1 fpro, en 4mn30 en fin de match !

Classement officiel de la FFBB
Pos. Equipe - - - - - Pts - Joués
1 MONTPELLIER 35 pts 19
2 BOURGES BASKET 34 pts 19
3 PERPIGNAN BASKET 33 pts 20
4 LYON 32 pts 20
5 BASKET LANDES 31 pts 20
6 TARBES 30 pts 19
7 FLAMMES CAROLO 28 pts 20
8 NANTES REZE BASKET 28 pts 19
9 VILLENEUVE D'ASCQ 28 pts 20
10 MONDEVILLE 27 pts 19 (1.08333)
11 TOULOUSE 27 pts 19 (0.92308)
12 PAYS D'AIX 26 pts 19
13 UNION HAINAUT 25 pts 20
14 ARRAS 24 pts 19

Mardi 5 mars à 20h
. Pays d'Aix - Mondeville
. Arras - Toulouse
. Tarbes - Bourges


Dernière édition par Patou le Dim 24 Fév 2013, 18:16, édité 8 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Perpignan trébuche à Villeneuve d'Ascq !

Message  Patou le Lun 25 Fév 2013, 15:11

Après Bourges (à domicile en championnat) et Lyon (en Coupe de France), les Perpignanaises ont subi une troisième défaite consécutive (64-46), samedi soir, en déplacement à Villeneuve d'Ascq pour le compte de la 20ème journée de LFB.
Petite prestation pour Iva Ciglar qui n'a pas inscrit le moindre point en 24 minutes de jeu !

. Le manager du Perpignan Basket, Patrick Esteban, ne cherchait pas d'excuses : « On a été dominés à tous les postes, aux rebonds, dans l'agressivité offensive aussi puisqu'on ne se présente que 3 fois sur la ligne des lancers-francs. On perd tous les duels. C'était un jour, sans, comme on en avait connu un il y a 3 mois à Lyon. Villeneuve-d'Ascq, qui n'a utilisé que cinq joueuses et demie, avait tout pour lui. Peut-être qu'au match aller, cela avait été un peu trop facile. Pourtant François Gomez, avait mis les filles en garde. L'équipe est jeune, elle se met peut-être trop de pression. On a grillé un joker. Maintenant, il va falloir réagir. Dès samedi avec la venue de Charleville, et il faudra ensuite aller victoire à l'extérieur. »

. François Gomez, entraîneur de Perpignan, revient sur la défaite (64-46) de son équipe à Villeneuve d’Ascq, la troisième de rang :

François, Perpignan est passé à côté de sa première mi-temps (41-20) à Villeneuve-d’Ascq !
On peut presque considérer qu’il y a eu deux matchs en un. On perd la première mi-temps (41-20) et on gagne la seconde (23-26). En début de match, on se met dans de très mauvaises dispositions en ratant des paniers faciles. Les joueuses de Villeneuve-d’Ascq avaient un esprit de revanche par rapport au match aller (83-58), et la volonté de se maintenir en LFB. C’est le même profil d’équipe qu’Aix, avec un très bon cinq.
Frédéric Dussart, entraîneur de Villeneuve, n’a utilisé que six joueuses, mais il a choisi de ne pas faire jouer des joueuses habituées de la Ligue féminine comme Amélie Pochet.

Peut-on comparer cette défaite à celle concédée à Lyon (81-55) ?
Aux dires des locaux, Villeneuve a fait son meilleur match de l’année. En première mi-temps, elles artillaient de partout avec énormément d’adresse (70 %). Défensivement, on les a aidées avec des erreurs d’enfants et la pression qu’on s’est mise en considérant que ce match était une finale. Mais à Lyon, c’était pire puisqu’on avait vécu quarante minutes de calvaire. Là, c’était seulement la première mi-temps, où on a manqué de leader. On le sait, on n’a pas une équipe de guerrières et dans l’engagement, on a été dominé. On n’a pas gagné un seul des ballons qui traînaient.

Pourtant, vous insistiez avant la rencontre, sur le fait que les matchs se gagneraient désormais sur l’envie ?
L’envie s’exprime par le combat. Une fille comme Angie Bjorklund s’y est mise, Abby Bishop aussi, en deuxième mi-temps, mais c’était trop tard. Ce sont deux étrangères de 23 ans dont c’est la première expérience pro. On n’a pas de bourlingueuse, de « vieille », qui a moins de qualités, mais qui sait s’y coller.

Comment voyez-vous la suite ?
On a considéré qu’on avait trois jokers, on en a grillé un. Au lieu d’être serein, on se met sous pression avant la venue de Charleville-Mézières samedi. Mais on est en position favorable, le jeu est entre nos mains. Je préfère être à ma place plutôt qu’à celle de Tarbes. On verra dans le money-time si la place qu’on occupe actuellement est bien la nôtre. Si on gagne les matchs, on y restera, sinon on sera quand même au-dessus de ce qu’on avait prévu en début de saison. Quoi qu’il arrive, on a fait le travail. Mais on veut faire un peu mieux. Il faut voir la valeur des équipes. Contre Bourges, il y a eu match (47-56), à Lyon (en Coupe) on ne perd pas de grand-chose (57-54). A Villeneuve, si on s’attache aux résultats du début de saison, avec tous les malheurs qu’elles ont eus avec les blessures, ce n’est plus la même équipe.
Sur le papier, on n’a pas construit une équipe pour nous retrouver dans les quatre. Si on y est, c’est que je me suis trompé sur la valeur de l’équipe, et j’espère m’être trompé. A Lyon, à Villeneuve et contre Tarbes (73-78 a.p.), on n’a pas répondu présent à la hauteur de l’évênement. Ça peut arriver. Après, il ne faut pas gâcher la fête de fin de saison, en arrivant aux matchs avec des jambes en coton.
Il faut assumer notre statut et les nouveaux objectifs que nous nous sommes fixés !

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Sandra Ygueravide rejoint le Pays d’Aix. Hervé Coudray vers l’étranger ?

Message  Patou le Mar 26 Fév 2013, 17:47

Dans un communiqué, le club annonce que Sandra Ygueravide arrive dans le sud de la France en tant que pigiste médical de Shona Thorburn, toujours blessée au pied.
Habitué à jouer ses rencontres à six; voire sept joueuses maximum, avec un cinq majeur comptant 35 minutes de jeu de moyenne, le Pays d’Aix pourra désormais compter sur la combo-guard Espagnole Sandra Ygueravide (1m72, 1984) qui a débuté la saison au Hondarribia-Irun (12,8 pts, 4,1 pds, 3,3 rbds, en 10 matchs) avant de prendre la direction de la Turquie et de la formation d’Edremit (14,8 pts, 1,5 rbds, 1,3 pds en 6 rencontres) qu’elle a quittée récemment en raison de défauts de paiement de salaires.
La joueuse Espagnole est arrivée hier en Provence. Elle formera avec Shona Thorburn, Sylvie Gruszczynski et Adja Konteh le back-court de l’équipe de Bruno Blier.
Sandra Ygueravide devrait débuter contre Toulouse le week-end prochain.


Hervé Coudray vers l’étranger ?

En milieu de semaine dernière, nous apprenions que le coach de l’USO Mondeville, Hervé Coudray, ne serait pas reconduit la saison prochaine. Après dix années passées en Normandie, le natif de Rennes va s’offrir un nouveau challenge. Dans un entretien avec le site sportacaen.fr, il revient sur les raisons de son départ et évoque son avenir.

Hervé Coudray : « Je le sentais tellement venir... »
Hervé Coudray ne sera plus l'entraîneur de l'USO Mondeville, à l'issue de la saison en cours, ainsi en ont décidé le président du club, Daniel Dufour, et son conseil d'administration.
Le contrat du Breton, en poste pendant dix ans, ne sera pas reconduit.
Pour le principal intéressé, cette annonce n'a été que la confirmation de ce dont il se doutait.
Tout en niant les divergences évoquées par son président, Hervé Coudray regrette que le club ait « raté un virage ».

« Je veux vraiment nier les divergences dont le président Daniel Dufour parle dans le communiqué de presse. Je l'ai vu jeudi soir et à aucun moment il ne m'a fait part de ces divergences. La véritable raison pour laquelle il ne voulait pas que je reste, c'est qu'il ne pouvait plus se permettre financièrement d'avoir un coach de mon niveau. S'il parle de divergences sur la politique du club, je pense qu'il est mal placé pour le dire. Depuis dix ans, j'ai participé au fait que le club ait la réputation de faire jouer des jeunes en équipe première. J'ai eu cette fibre de formateur et je ne l'ai pas perdue. »

« Le projet du club pour les années à venir est de s'appuyer énormément sur le centre de formation.
Est-ce que ce n'est pas ce que j'ai déjà fait depuis dix ans ? J'ai le sentiment que si.
Je pense être rentré dans le projet du club en faisant une confiance importante aux jeunes joueuses, et pas seulement à celles sorties du centre de formation.
Je paye les pots cassés du départ de Thierry Godfroy (sponsor principal du club).
Quand un partenaire qui amène autant d'argent, part, il faut revoir la voilure de manière différente.
Je suis intimement persuadé qu'il y avait moyen de faire autrement.
Depuis cinq ans, ce partenaire et le président travaillaient ensemble. Ils pouvaient continuer de le faire. »

« Je savais depuis un petit moment qu'il pouvait y avoir deux orientations pour le club.
L'une d'elles pouvait être ambitieuse, sans changer énormément de choses.
Le président et son conseil d'administration ont fait un autre choix. Je pense qu'il y avait une autre voie, qu'il y avait la possibilité de travailler ensemble, de garder la politique du centre de formation et de garder les moyens mis au secteur amateur. Dire que le secteur professionnel allait tout prendre, c'est une réduction facile à vendre. Sincèrement, je pense que le club a raté un virage. Il y avait vraiment la possibilité de franchir un cap. Le club revoit ses objectifs alors qu'on était lancés sur une bonne dynamique. Il va falloir la revoir. C'est un peu dommage. »

« Mon départ est une simple fin de contrat. Ce n'est pas du tout une surprise. J'avais déjà préparé des personnes... Ca fait vingt ans que je suis coach de basket. C'était tellement gros, je le sentais tellement venir, que ça commençait à m'énerver que personne ne prenne la décision.
Je me sens mieux depuis que la nouvelle a été annoncée. Je n'ai pas envie de polémiquer à ce sujet.
J'ai entendu sur France 3 que c'était la crise à Mondeville, je ne sais pas de quelle crise il s'agit.
Je me félicite de la confiance que j'ai eue de la part des dirigeants pendant dix ans.
Il y a peu d'endroits où un coach professionnel reste en place autant de temps.
Notre collaboration a été plutôt productive. Ce club m'a permis d'être élu deux fois coach de l'année.
On a accueilli les meilleurs clubs européens à Mondeville. Ce n'est pas rien.
Je n'ai pas du tout envie de partir en mauvais termes. »

« Ma fin de contrat ne mérite pas qu'on en fasse tout un plat. Je comprends et respecte tout à fait la nouvelle orientation du club. Il faut simplement l'assumer et ne pas dire qu'on avait des divergences.
Est-ce que j'aurais aimé discuter d'une poursuite de notre collaboration ? Oui.
Je ne sais pas si je l'aurais validée, mais j'aurais aimé qu'on me pose la question.
Ça n'a pas été le cas, c'est ainsi.
Si Thierry Godfroy était resté, j'aurais eu envie de participer à ce projet, qui était vraiment ambitieux. »

« Mon objectif est surtout de me concentrer sur un autre projet. J'ai déjà des pistes. Je n'ai pas attendu que le président me convoque, j'avais déjà pris des contacts avant. Quand vous êtes coach professionnel, vous avez des gens qui travaillent pour faire en sorte que votre carrière puisse se construire.
Je souhaite rester dans le basket féminin mais je laisse la porte ouverte au basket masculin.
Quand vous avez joué l'Euroligue, vous avez envie d'aller dans un club de ce statut-là. Ce sera la priorité.
Il faut être lucide, le marché français est assez fermé. Les clubs ambitieux ont déjà des coachs sous contrat. Ce sera plutôt vers l'étranger, mais j'ai toujours eu cette idée-là. Je serai fixé en mars.
L'idée est d'avoir en même temps un club et une sélection.
Je ne crois pas qu'il y aura d'épisode 3 (un troisième passage à Mondeville, ndlr). »

« On a parlé de la façon dont on allait fonctionner avec Romain s'il devait prendre l'équipe en main.
J'aime gérer les choses, mais il y en a que je ne vais pas avoir à gérer sur la fin de la saison.
Je le laisserai libre de voir les joueuses qu'il a envie de voir pour construire son équipe la saison prochaine.
On s'est vu jeudi après-midi afin qu'on soit à l'aise dans nos têtes tous les deux.
Tant que je n'aurai pas décidé d'un projet réel pour l'année prochaine, ce sera un peu plus difficile pour moi. Après, ce n'est pas simple d'être capable de rester accroché au projet actuel quand vous connaissez celui qui suivra. Mais par respect pour les joueuses que j'ai choisies, je dois montrer que je suis content de travailler avec elles. »

Si tout se passe bien, on pourrait donc retrouver Hervé Coudray dans un club de standing européen la saison prochaine. Toujours est-il qu’il ne devrait pas à Mondeville comme il l'a fait en 2008.
Il tourne définitivement la page USOM.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

A quitte ou double !

Message  Patou le Mar 26 Fév 2013, 20:33

En s'imposant lors du match retour à Cracovie (50-38), Bourges s'est offert un sursis avec une belle décisive à jouer mercredi soir au Prado (en direct sur Sport+ à 21h00).

L'équipe polonaise se déplacera sans son entraîneur José Hernandez, démis de ses fonctions après le match retour. Les Tango devront se méfier d'un éventuel réveil des coéquipières de Tina Charles, le seul vrai danger depuis deux matchs (26pts de moyenne).
Le vainqueur de la belle sera qualifié pour le Final 8 de l'Euroligue.

Emmeline Ndongue aura la lourde tâche de défendre sur Tina Charles => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130226-143851-1.jpg

Euroligue féminine - Programme du 2ème tour : belle
Mercredi 27 février
. Bourges - Cracovie (POL), en direct sur Sport+ à 21h00
Série à égalité 1-1
. Schio (ITA) - Rivas Ecopolis (ESP)
Série à égalité 1-1

Les équipes déjà qualifiées pour le Final 8 (18 au 24 mars) :
. Ekaterinbourg (RUS, organisateur)
. Spartak Moscou (RUS)
. Fenerbahce (TUR)
. Galatasaray (TUR)
. Kosice (SVK)
. Polkowice (POL)

Plus d'informations sur www.fibaeurope.com/euroleaguewomen


Arnaud Dunikowski (LFB)


Dernière édition par Patou le Mer 27 Fév 2013, 19:35, édité 1 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Bourges est à 40 minutes du Final Eight !

Message  Patou le Mer 27 Fév 2013, 17:10

Après l’exploit de vendredi dernier en Pologne, Bourges s’offre une belle de tous les espoirs mais aussi de tous les dangers. Tout calcul est dorénavant inutile, l’accession au Final Eight à Ekaterinbourg se jouera sur une dernière manche explosive au Prado. Depuis sa 4ème place en 2008, Bourges n’a jamais été aussi proche de se retrouver dans une phase finale d’Euroligue. La pression sera grosse sur les épaules berruyères, la tension à son paroxysme et l’enjeu haletant ! Cardiaques s’abstenir !


Matchs d’appui du 27/02 :
. Schio (8 ) – Rivas-Vaciamadrid (9)
(aller : Schio 69-63 Rivas-Vaciamadrid, retour : Rivas-Vaciamadrid 75-47 Schio)

. Bourges (6) – Cracovie (11)
(aller Bourges 54-57 Cracovie, retour Cracovie 38-50 Bourges)

En perdant mardi dernier dans sa salle, l’équipe de Bourges avait sérieusement hypothéqué ses chances de qualification pour rejoindre la F8 à Ekaterinbourg. Il n’était pas simple de se relever après une telle déconvenue, la première toute compétition confondue dans son antre du Prado. Le miracle s’est pourtant produit. Dans un match maîtrisé de bout en bout, après un premier quart temps une nouvelle fois impeccable, les joueuses de Valérie Garnier, en combattantes acharnées, se sont offertes le droit de disputer une « belle ».
Une ultime manche dans leur temple avec un seul objectif en tête, la victoire sinon rien !

Dernière rencontre de la série, ce match d’appui revêt une ambiance particulière, dans un tel contexte difficile de prédire quelle en sera l’issue exacte même si le favori logique reste le club du président Pierre Fosset. La démission de l’entraîneur de Cracovie, José Ignacio Hernández, après la défaite de son équipe lors du second match en Pologne, est la dernière information.
Surprenante au premier abord, cette démission, d’un commun accord entre les deux parties, fait suite à plusieurs désaccords entre José Hernández et les dirigeants du club polonais. Citons comme exemple la blessure d’Alana Beard, la remplaçante de Katie Douglas (arrivée blessée au club et opérée en janvier). José Hernández avait alors proposé au club de la faire remplacer au poste d’extracommunautaire par Erin Phillips, cette dernière participe seulement aux joutes nationales avec Cracovie puisque les clubs ne peuvent pas engager plus de deux étrangères en Euroligue, mais les dirigeants ont refusé cette option et José Hernández a dû se priver d’Alana Beard et jouer son 8ème de finale avec une seule étrangère, Tina Charles.
Démissionnaire, l’entraîneur espagnol laisse sa place à Artur Golański, l’un des deux assistants.
Ce coup de théâtre avant la « belle » servira-t-il d’électrochoc ?
Impossible de le dire, mais Tina Charles ne se laissera sûrement pas éliminer si facilement et Anke De Mondt, créditée d’un piètre 1/13 aux shoots vendredi soir, ne devrait logiquement à faire mieux.

Côté Tango, Johannah Leedham, légèrement blessée à la cheville la veille du match retour, pourrait entrer en jeu mais il faudra être solide, oublier les deux précédents matchs et ne penser qu’à celui-là.
Il reste quarante minutes pour décrocher le précieux sésame.
Le club champion de France attend son retour parmi l’élite européenne depuis quatre saisons, faisant du F8 l’un de ses objectifs principaux.
Récupérer l’un des deux derniers tickets pour Ekaterinbourg serait une belle récompense pour cette équipe berruyère, dont on ne sait pas encore si son noyau dur sera le même la saison prochaine…

Johannah Leedham incertaine.
Johannah Leedham est incertaine pour le match de ce soir. L’Anglaise souffre d’une entorse de la cheville. En trois rencontres d’Euroligue, elle tourne à 9,3 points, 4,3 rebonds et 1,3 passes de moyenne.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Bourges et Schio au Final 8 !

Message  Patou le Mer 27 Fév 2013, 17:26

Bourges ira au Final 8.
En s'imposant 66-59 face à Cracovie, Bourges s'est qualifié ce soir pour le Final 8 de l'Euroligue, qui se disputera du 18 au 24 mars à Ekaterinbourg (Russie).
Les Berruyères ont pu compter notamment sur une Endy Miyem de premier plan (20 points et 14 rebonds).

Endy Miyem et les Berruyères ont validé leur billet pour le final 8 => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130227-111608-1.jpg

. Dans le sillage d’une Endy Miyem des grands soirs et d'une grande Romane Bernies, Bourges a su contrecarrer les plans de Cracovie (66-59) et se qualifie pour le Final Eight de l’Euroligue en Russie. Compétition qui regroupe les 8 meilleures équipes d’Europe !

« C’était pour le suspense ! », c’est ainsi qu’Endy Myiem (20 pts, 14 rbds), avec le sourire, a résumé au micro de Sport+ le début de rencontre de son équipe. Il faut dire que le premier quart-temps des berruyères se plaçait à l’opposé de ce qu’elles ont présenté lors des deux premières rencontres.
Si elles avaient outrageusement dominé la semaine dernière, ce soir ce sont les joueuses de Cracovie qui ont commencé le pied au plancher notamment grâce à Alana Beard (11 pts à 4/10, 3 rbds) qui souhaitait se mettre en avant après avoir manqué les deux premières manches (6-17, 8′).
Comme les Polonaises, mardi et vendredi dernier, les joueuses de Bourges ne vont pas s’affoler.
Trahies par leur adresse (24% à la mi-temps), elles vont capitaliser en défense en coupant au maximum les relations avec Tina Charles (19 pts, 16 rbds, 6 TO), toujours aussi à l’aise balle en main mais tout de même moins servie qu’au cours des matchs précédents.
Le travail de sape en défense d’Emmeline Ndongue (4 pts à 2/11, 11 rbds) porte ses fruits, tandis que de l’autre côté du terrain, c’est la jeunesse et la fougue de Romane Bernies (12 pts à 4/7) qui va permettre au Bourges Basket de se libérer dans un Prado en fusion. Du haut de ses 19 ans, la Berruyère a fait étalage de tout son sang froid. Par des pénétrations bien senties et des tirs au poste, elle aura remarquablement suppléé Céline Dumerc (12 pts, 5 rbds, 3 pds) avant de l’accompagner dans le money time. Dans son sillage, Bourges recolle à la mi-temps (23-27).

Le retour des vestiaires voit les partenaires de Pauline Krawczyk (5 pts) prendre pour la première fois l’avantage depuis le début de la rencontre (31-29, 22′).
Les joueuses de Cracovie commence à déjouer. Tina Charles est moins servie et Alana Beard monopolise la balle. Mais plus adroites (43% contre 32% pour Bourges), les Polonaises vont bénéficier du très bon passage de Paulina Pawlak (6 pts, 5 rbds, 3 pds) pour reprendre des couleurs et le leadership par la même occasion (42-44, 28′).
Trop maladroites derrière l’arc (2/10), les filles de Valérie Garnier vont compenser par leur deuxième chance créées grâce à leurs 15 rebonds offensifs captés.
Le quatrième quart-temps ressemble à un véritable mano à mano mais ce sont finalement les locales, portées par leur public, qui vont réussir à faire la différence (22-13).
Le Prado peut exulter, le Bourges Basket s’offre son premier Final Eight depuis la création de la formule il y a deux ans.

. Dans l'autre match de la soirée, Elodie Godin et son club de Schio ont également validé leur billet pour le Final 8 en battant le club espagnol de Rivas Ecopolis Madrid : 79-75, après prolongation.
Les locales auront pu compter sur Laura Macchi qui compile 23pts et 6rbds, alors que Jantel Lavender (12rbds) et Gabriela Sottana ajoutent 12pts chacune.
Godin a cumulé 3pts et 7rbds en 22min.
Pour Rivas, Olexandra Kurasova termine avec 24pts et 7rbds, tandis que Anna Cruz ajoute 17pts, 5rbds et 7pds.

Les équipes qualifiées pour le Final 8 (18 au 24 mars) :
- Ekaterinbourg (RUS), organisateur.
- Spartak Moscou (RUS)
- Fenerbahce (TUR)
- Galatasaray (TUR)
- Kosice (SVK)
- Polkowice (POL)
- Schio (ITA)
- Bourges (FRA)


Ces huit équipes sont réparties en deux groupes de quatre selon le classement établi à l'issue de la première phase. Chaque groupe dispute un mini-championnat sur trois jours (lundi 18, mardi 19 et mercredi 20) : chaque formation rencontre les trois autres équipes de son groupe.

- Groupe A : UMMC Ekaterinburg, Galatasaray, Good Angels Kosice, CCC Polkowice.
- Groupe B : Spartak Moscou, Fenerbahce, Bourges Basket, Famila Schio.


A l'issue de cette phase de groupe, un classement est établi, et on arrive à un Final Four.
Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiées pour les demi-finales croisées qui se joueront le vendredi 22 (1er A contre 2ème B et 11er B contre 2ème A).
Dimanche 24 se joueront la finale et le match pour la 3ème place.

Le décalage horaire étant assez important entre Paris et Ekaterinburg (- 5h), la plupart des matchs se dérouleront pour nous le matin et en début d'après-midi.

Le programme de Bourges
. Lundi 18 mars : Fenerbahçe-Bourges à 11h30
. Mardi 19 mars : Bourges-Spartak à 09h00
. Mercredi 20 mars : Bourges-Schio à 09h00

Ces horaires sont ceux déterminés à l’heure actuelle par la FIBA. Il se peut toutefois qu’ils soient modifiés en fonction des retransmission télés des différents pays.


Dernière édition par Patou le Sam 02 Mar 2013, 15:18, édité 13 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Les futurs talents se préparent pour l'INSEP !

Message  Patou le Mer 27 Fév 2013, 17:31

Le Centre Fédéral a dévoilé la liste des 20 joueuses sélectionnées pour participer au stage de détection de la rentrée prochaine. Il se déroulera du 18 au 22 mars 2013 à l’INSEP.

Parmi les vingt 20 joueuses retenues pour ce stage de détection, on trouve Olivia Hénot (FC Lyon), Sarah Balni Shematsi (Annecy Seynod), Tilise Boisseron (La Tronche Meylan) et Clérine Choron ( Pays Voironnais BC), et peut être de futures stars ?

VOIR ICI => http://www.ffbb.com/_actu/page_m.php?d=actu&p=actu&id=9354


Dernière édition par Patou le Jeu 28 Fév 2013, 21:19, édité 4 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Hainaut Basket - Nantes Rezé en direct sur LFB TV.

Message  Patou le Mer 27 Fév 2013, 17:39

Hainaut Basket - Nantes Rezé en direct webdiffusion.

Le championnat de Ligue Féminine entre dans sa dernière ligne droite et désormais, tous les matchs ont une valeur capitale. A ce titre, le duel Hainaut Basket - Nantes Rezé vaudra cher, notamment pour le club du Nord qui lutte pour son maintien.

Carine Paul et les Hennuyères vont devoir s'imposer => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130227-140131-1.jpg

Les Hennuyères sont toujours engluées dans la zone de relégation et leur situation est de plus en plus préoccupante (13èmes, 5v-15d).
A six matchs de la fin de la saison régulière, les joueuses de Corinne Benintendi n’ont plus de temps à perdre et sont dans l’obligation de l’emporter.
Pour cela, elles devront s’inspirer de leurs performances à domicile contre Arras ou Lattes Montpellier.

Du côté de Nantes Rezé (7ème, 9v-11d), l’objectif est de terminer dans le Top 8 pour accéder au Challenge Round. Peu à l’aise à l’extérieur (8 défaites en 10 déplacements), les Déferlantes doivent également faire face à de nombreuses blessures (Caroline Aubert, Sarah Michel). Emmanuel Coeuret comptera donc sur Marielle Amant et Isis Arrondo pour mener le NRB à la victoire.

La rencontre sera commentée par Ivano Ballarini (ancien entraîneur assistant de l’Equipe de France féminine) et Arnaud Dunikowski (attaché de presse LFB).
A suivre en direct sur LFB TV, vendredi 1er mars à partir de 19h50.
Rendez-vous sur www.lfbtv.fr.

Prochaine webdiffusion le vendredi 8 mars 2013 avec Arras - Perpignan.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Helena Ciak : « Gagner quatre matchs sur six ! »

Message  Patou le Jeu 28 Fév 2013, 17:04

Perpignan Basket continue de faire l'apprentissage de la LFB.
Un apprentissage dont il a fait les frais cesz dernières semaines avec des victoires courtes et aussi des défaites comme la leçon reçue de Villeneuve d'Ascq samedi dernier.
Une défaite 64-46 dont la pivot Helena Ciak espère avoir tiré les enseignements avant la réception de Charleville-Mézières, samedi à 20h.


C'était un jour sans face à Villeneuve d'Ascq ?
Oui, on va dire que c'était un jour sans. On a été dominé partout par Villeneuve. On n'a pas eu d'adresse, on a fait des erreurs en défense...Voilà, c'était un cauchemar ce match.
Il faut qu'on oublie, qu'on passe aux autres matchs et surtout qu'on les gagne.

La pression est-elle montée d'un cran lors de ce premier match du sprint final ?
Peut-être, je ne sais pas. Pour un match comme ça on peut trouver toutes les excuses possibles.
Je ne sais pas comment l'expliquer en fait. La pression, peut-être...
On arrive dans le sprint final, on est dans le haut de tableau, c'est serré.

Est-ce votre moins bon match de l'année et, à ce titre là, est-ce inquiétant à ce moment du championnat ?
Non ce n'est pas inquiétant mais c'est vrai que, comme l'a dit François Gomez, on a grillé un joker.
Maintenant il va falloir gagner quatre matchs sur six pour espérer rester dans le carré.
Gagner à Villeneuve nous aurait mis moins de pression. On a plus le droit à l'erreur.

Face à Charleville-Mézières samedi, il est important de regagner de la confiance dans votre salle où vous coincez un peu en moment...
Oui voilà. Il y a une période de fatigue aussi... Mais je pense que ce match de Villeneuve nous a donné une petite claque, donc je pense qu'on va réagir assez rapidement, dès samedi j'espère.
C'est important de gagner ce match.

Vous avez participé à toutes les rencontres cette année, jouant plus de trente minutes en moyenne.
Ne commencez-vous pas à piocher physiquement ?

J'avoue que vers fin janvier, j'ai eu aussi une petite période délicate. Je me suis sentie assez fatiguée.
J'ai su trouver le moment pour me reposer, me faire masser quand j'avais des courbatures et des petits bobos. Il y a eu cette période et là ça va mieux.

Votre avis sur la LFB, pour votre première saison à ce niveau ?
Le niveau est très relevé et comparé à la Ligue 2, il y a un grand écart.
C'est super intéressant, ce niveau me plaît beaucoup. Je trouve que c'est vraiment très homogène.
Tout le monde peut battre tout le monde. Je me régale.


Source : Sportmag.fr

Charleville : Diawara de retour
Absente le week-end dernier face au Hainaut, en raison d’une entorse à la cheville, l’internationale malienne Djéné Diawara a repris hier l’entraînement avec ses coéquipières.
Avec le feu vert du staff médical, l’intérieure carolo tiendra sa place ce week-end face à Perpignan pour le compte de la 21ème journée de LFB.

La Malienne, dix-huitième meilleure marqueuse et rebondeuse du championnat, tourne cette saison à 12,2 points et 6,4 rebonds de moyenne en Ligue Féminine.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Maya Moore three more years in China !

Message  Patou le Jeu 28 Fév 2013, 18:33

C’est la grande nouvelle de la semaine, Maya Moore, après une première saison et un titre de champion de Chine, vient de renouveler son contrat, avec le club de Shanxi, pour les trois prochaines saisons.
Cette saison, l’américaine a tourné à 37,3 points, 12,1 rebonds, 4.3 passes et 3.5 interceptions de moyenne par match.
De source bien informée, on indique que celle qui est aussi l'ailière des Minnesota Lynx, percevra la coquette somme de 5 millions de dollars pour ses trois années supplémentaires en Chine.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

A côté de la plaque, les Landaises n'ont jamais été en mesure de l'emporter face à des Lyonnaises littéralement survoltées.

Message  Patou le Jeu 28 Fév 2013, 19:31

Guzman a soufflé le chaud et le froid dimanche !
Les protégées d'Olivier Lafargue se souviendront de leur voyage, entre Rhône et Saône, où elles se noyèrent littéralement face à Lyon, l'un de leurs concurrents directs au Top 4.
Jamais, les Landaises ne rentrèrent dans la rencontre où elles donnèrent littéralement le ballon pour se faire battre à des Lyonnaises, pas plus inspirées que leurs homologues « en périphérie » (8/32 au total des deux formations derrière la ligne des 6,75), mais bigrement solides dans la peinture et déterminées à éloigner un prétendant sérieux. Redhibitoire !


Portées par une Mistie Mims « en feu » (16 points en 20 minutes), les filles de Laurent Buffard réalisèrent sans doute dimanche l'une de leurs meilleures prestations de la saison.
À coups de solidarité, de « punch » et d'agressivité sous le cercle, les Lionnes éteignirent la bande de Le Gluher qui ne mena qu'une seule fois dans la rencontre, suite à un panier de sa meneuse Guzman (10-8, 5ème), clairement branchée sur courant alternatif.
Et si les Aquitaines parvinrent à faire jeu égal avec leurs hôtes jusqu'au terme du premier acte, grâce à la hargne de Le Gluher, la vista de Guzman et l'autorité de l'imposante Humphrey sous le cercle, elles furent mises au supplice par la suite

Les deux quarts suivants accouchèrent d'une souris pour Basket Landes.
Face à des Lionnes survoltées, elles n'inscrivirent que 17 maigres points. Guzman se mit à danser un ballet lourdaud sur une musique jamais entendue, alors que son « lieutenant » Epoupa ne se montra guère plus inspirée.
Les locales hissèrent, quant à elles, la grand-voile de l'offensive, les intérieures Mims et Podrug (28 points au total à elles deux) s'en donnant à cœur joie au milieu d'une défense bien apathique et dépassée par l'impact lyonnais.
« L'intermittente du spectacle » Stepanova demeura le seul oasis de ces vingt minutes désertiques, que Guzman conclut (enfin !) par un lointain panier à 3 points sur le buzzer.
Mais la bande de Sauret avait déjà créé un large écart (+11) avant d'attaquer le quatrième quart.

Un dernier acte, certes de nouveau lâché par les Landaises, mais qui marqua le retour de l'indispensable Guzman. Cette dernière, après avoir soufflé le froid, se mit à cracher le brûlant en enquillant trois paniers consécutifs en périphérie. En « feu », la meneuse montoise initia un baroud d'honneur courageux des siennes, bien décidées à ne pas sombrer corps et âme.

Sauf qu'en face, le « show » Alexia Plagnard (13 points en dix minutes dont 11 pts dans les dernières 4mn30) débuta, enfonçant inexorablement le clou d'une victoire lyonnaise qui ne souffrit d'aucune contestation.

Dimanche, les filles du coach Lafargue ont perdu une bataille pour l'accession au top 4, mais pas la « guerre » qui s'annonce âpre jusqu'au terme.
« On va s'accrocher jusqu'au bout, se remettre au travail. Notre objectif est toujours le même. Il nous reste sept matchs pour le réaliser. Même si la défaite face à Lyon est pénible à encaisser, on va se relever », disait Valériane Ayayi.

Dès samedi, au prado, face à l'ogre Berruyer ?


Basket Landes

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Le Pays d'Aix au bout de la nuit !

Message  Patou le Ven 01 Mar 2013, 12:19

Avec deux victoires lors des dix derniers matchs, Toulouse a glissé vers le bas (12ème). Les filles de Mathieu Chauvet espéraient repartir de l'avant avec la réception du Pays d'Aix. Ces deux formations restaient sous la menace des relégables, Arras et Hainaut Basket.

Les Provençales ont eu besoin de deux prolongations pour l'emporter face à Toulouse (91-90) qui a pourtant mené une grande partie de la rencontre. On y voit un peu plus clair dans le bas du classement puisque Arras (à Tarbes) et Hainaut Basket (contre Nantes Rezé) se sont inclinés, et ont maintenant 3 victoires de retard sur le premier non relégable.

Carrem Gay et les Toulousaines affrontaient le Pays d'Aix => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130301-122232-1.jpg

Avec 26 points, Cayla Francis a participé activement à la victoire du PAB 13 => http://www.basketlfb.com/upload/news/zom_20130302-222521-1.jpg

Le leader Lattes Montpellier a remporté son duel face à Lyon pendant que Bourges, son dauphin, a battu Basket Landes au Prado. Perpignan, autre membre du trio de tête, s'est également imposé, à domicile, contre Charleville-Mézières. Enfin dans le ventre mou, Villeneuve d'Ascq est allé surprendre Mondeville sur son terrain.

Résultats de la journée 21
Vendredi 1er mars
. Hainaut Basket - Nantes Rezé : 55-60
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3142.pdf
Battu sur le fil face à Montpellier, Nantes effectuait un déplacement délicat au Hainaut.
Les Hennuyères, toujours engluées dans la zone de relégation, étaient dans l'obligation de s'imposer.
Au complet, Nantes-Rezé a su faire parler la puissance physique de Bernie Ngoyisa (15 pts, 11 rbds, 3 pds, 21 d’éval) à l’intérieur, pour prendre le dessus sur des joueuses du Hainaut maladroites (39%) à l’image de Ashley Houts (13 pts à 5/13) et de Ifunaya Ibekwe (17 pts à 6/17, 12 rbds).
Après cette nouvelle défaite à domicile, on voit mal désormais comment Le Hainaut pourra éviter d'être relégué en Ligue 2...

Samedi 2 mars
. Perpignan - Charleville-Mézières : 73-59
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3141.pdf


. Mondeville - Villeneuve d'Ascq : 71-79
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3143.pdf


. Lattes Montpellier - Lyon : 66-61
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3144.pdf

. Bourges - Basket Landes : 70-58
Les stats ici =>http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3145.pdf


. Tarbes - Arras : 97-77
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3146.pdf


. Toulouse - Pays d'Aix : 90-91 (a.2.p)
Les stats ici => http://www.basketfrance.com/_livestats/prod/pdf/lsg3147.pdf

Aix empoche une victoire extrêmement précieuse grâce à un tir, à une seconde de la fin, de Sandra Ygueravide Viana tout juste arrivée au club !

Classement officiel de la FFBB à l'issue de la journée 21
1 MONTPELLIER 39 pts
2 BOURGES BASKET 36 pts (1m en -)
3 PERPIGNAN BASKET 35 pts
4 LYON 33 pts
5 TARBES 32 pts (1.03175) (1m en -)
6 BASKET LANDES 32 pts (0.96923)
7 NANTES 31 pts
8 VILLENEUVE D'ASCQ 30 pts
9 FLAMMES CAROLO 29 pts
10 TOULOUSE 28 pts (1m en -)
11 MONDEVILLE 28 pts (1m en -)
12 PAYS D'AIX 28 pts (1m en -)
13 UNION HAINAUT 26 pts
14 ARRAS 25 pts (1m en -)


Dernière édition par Patou le Sam 02 Mar 2013, 23:27, édité 17 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Fédération Française de BasketBall : Patrick Beesley nouveau Directeur Général.

Message  Patou le Ven 01 Mar 2013, 17:31

A la suite du Comité Directeur de la Fédération Française de BasketBall (FFBB) qui s’est déroulé ce vendredi à Paris, Patrick Beesley => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130301-172506-1.JPG , a été nommé Directeur Général de la FFBB en remplacement de Jean-Pierre De Vincenzi qui prendra prochainement la direction de l’INSEP.
Patrick Beesley a connu une grande carrière de technicien au sein de la Fédération et pris une part active au développement du basket français. Il avait été nommé Directeur de l’Équipe de France, puis Directeur du Pôle haut-niveau de la FFBB, en 2009, poste qu’il occupait jusqu’à présent.


Presse FFBB

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Jovana Rad reste à Tarbes. Laurie Delhostal quitte le basket.

Message  Patou le Sam 02 Mar 2013, 21:04

Arrivée l’été dernier, en provenance de l’UNB Obanesa Navarra (Espagne), l’ailière internationale Serbe Jovana Rad (1m87, 1987) s’était engagée pour une saison avec le club de Tarbes.
La Dépêche indique, ce matin, qu’elle a signé pour une saison supplémentaire avec la formation de Cyril Sicsic.
Un peu en retrait en début de saison, elle a petit à petit trouvé ses marques et est actuellement une pièce maîtresse dans l’effectif tarbais. Elle tourne à 13,1 points (53% à 2-pts), 4,3 rebonds, 1,7 interceptions et 1 passe décisive, de moyenne par match, pour 11,9 d’évaluation.


Laurie Delhostal quitte le basket pour la Formule 1.
Laurie Dehostal change de discipline. Elle suivait le hand-ball et le basket-ball pour le groupe Canal où elle animait le magazine hebdomadaire, Lundi Basket, le lundi soir sur Sport+. Elle va changer de discipline, Canal+ ayant acquis les droits de diffusion de la Formule 1 pour les trois prochaines années, et fera partie de l’équipe qui se rendra toutes les deux semaines dans les paddocks.
Elle sera également présente sur la grille de départ en compagnie de l’ancien pilote français Franck Montagny.
Un joli challenge à relever pour cette supportrice de l'US Laveyron !

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Basket Landes : Le Gluher et Reghaïssia touchées. Des débuts en fanfare pour Sandra Ygueravide

Message  Patou le Dim 03 Mar 2013, 14:30

Défait sur le parquet de Bourges (70-58), Basket Landes pourrait avoir perdu bien plus que les deux points de la victoire. En effet, Anaïs Le Gluher (ischios) et Sabrina Reghaïssia (mollet) sont sorties sur blessure après seulement quatre minutes de jeu. Des examens complémentaires vont être effectués pour connaître la durée de leur indisponibilité.


Arrivée en début de semaine pour pallier la blessure de Shona Thorburn, Sandra Ygueravide (1m72, 1984) a parfaitement réussi ses débuts sous ses nouvelles couleurs du Pays d’Aix.
Elle a été décisive en inscrivant le panier de la victoire à une seconde du terme de la rencontre, après deux prolongations (90-91), sur le parquet de Toulouse.
En 47 minutes passées sur le parquet, l’ancienne joueuse d’Edremit en Turquie a inscrit 20 points (7/13 aux tirs), pris 3 rebonds, délivré 8 passes décisives, intercepté 2 ballons pour 22 d’évaluation.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

NCAA Senior Day for Allison Vernerey - Video Tribute -

Message  Patou le Dim 03 Mar 2013, 15:26

Just see here => http://www.goduke.com/mediaPortal/player.dbml?id=1731406

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Esteban : « On ne sera pas en Euroligue car on la refusera ! »

Message  Patou le Dim 03 Mar 2013, 18:50

Dans son nouveau rôle d'homme orchestre, Patrick Esteban ne donne pas uniquement de la voix les soirs de matchs à Pons. Le manager du Perpignan Basket a déjà le regard tourné vers la prochaine saison, la nouvelle salle, la Coupe d'Europe, le nouvel effectif...

1) La nouvelle salle : plus qu'un besoin, un impératif Pons est un beau gymnase de... collège.
Optimisé au maximum. Mais il est devenu trop étroit.
Promu, le club perpignanais a obtenu une dérogation d'un an pour se mettre en conformité.
Esteban pense obtenir une année supplémentaire. Mais le club, qui a grandi très vite, réclame aujourd'hui un outil en rapport avec son potentiel. Une nouvelle salle est en projet. Le maire l'a validé. Mais pas avant 2015.
L'implantation est connue : le mas Casenove à 200 m de Pons, 300 m d'Aimé-Giral et 800 m de Brutus.
Le chiffre de 7,5 millions d'euros a été avancé (complexe, hébergement pour les centres de formation du Perpignan Basket, de l'USAP et des Dragons, restauration + terrain plein air de rugby).
Pour la salle, Patrick Esteban souhaite être consulté. Non pas qu'il ait des talents cachés d'architecte, mais pour répondre au cahier des charges exigé par le basket féminin de haut-niveau (vestiaires, salle de presse, de réception, de contrôle antidopage...).
Il prône une capacité d'accueil rétractable de 2 500/2700 places. Son souhait aujourd'hui : que le conseil municipal valide le projet avant les élections prévues en mars 2014.

2) La Coupe d'Europe : au Palais des Expo ou à Toulouges.
« On a aujourd'hui 99 % de chances d'être en Coupe d'Europe la saison prochaine. Ce ne sera pas l'Euroligue car on la refusera. On n'est pas prêt ».
Patrick Esteban n'a pas attendu de savoir si Perpignan serait européen en 2013/2014 pour avancer sur le projet. Il a déjà prévu le budget : « 125 000 euros pour au moins 6 matchs dont 3 à domicile. »
Pour Pons, c'est réglé. Le gymnase ne répond pas aux critères exigés.
Deux possibilités s'offrent au Perpignan Basket :
« Soit on joue au palais des expositions que l'on remet dans la configuration du Final Four de Ligue 2. Mais la municipalité devra investir dans un parquet car le nôtre ne supportera pas plusieurs déménagements, dans les panneaux au sol (la ville de Prades nous avait prêté les siens pour le Final Four de Ligue 2).
Soit on se rapproche de l'Agglomération, qui n'a pas de dérogation pour le sport, en proposant un spectacle à Toulouges, en sachant qu'on aura besoin du Naturopole du mardi au jeudi, ce qui implique que les équipes de l'USAT iront s'entraîner ailleurs. À part le Palais des Expo et Toulouges, il n'y a pas de solutions pour jouer nos matchs de Coupe d'Europe. On ne va quand même pas aller à Montpellier ou à Gérone. »

3) L'aide des collectivités à revoir à la hausse : s’'il est encore trop tôt pour définir les contours de la future équipe du Perpignan Basket, qui devrait poursuivre l'aventure sans Laina Badiane qui mettrait un terme à sa carrière à la fin de la saison, le budget actuel de 1,4 millions d'euros, sera revu à la hausse.
« Avec 635 000 euros de finances des collectivités territoriales, avance Esteban, nous sommes les parents pauvres de la LFB, loin derrière Basket Landes qui annonce 920 000 euros.
La Région va nous aider comme elle soutient Lattes-Montpellier. Quand l'Agglo va-t-elle privilégier le sport à la culture, tant en terme de budget qu'en terme d'infrastructures ? On arrive vite et on vient de loin.
Je peux comprendre que nous traversions une période de crise, mais on dépense plus pour la culture que pour le sport. On n'est pas dans l'équité. Il faut prendre conscience de nos besoins par rapport à la réalité du marché ! »


Source l’Indépendant.

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Journée Internationale des Femmes : "Femmes sur tous les terrains"

Message  Patou le Lun 04 Mar 2013, 16:43

Après avoir mis "Les Femmes au Coeur du Basket", en 2012, cette année à l'occasion de la Journée Internationale des Femmes, la Fédération Française de BasketBall place les "Femmes sur tous les Terrains".
Le 8 mars prochain, la FFBB sera présente sur tout le territoire, à travers les actions combinées du comité d'organisation de l'EuroBasket Women 2013 et de la Ligue Féminine de Basket.


. Lancement officiel du programme "Femmes sur tous les terrains".
Ce programme sociétal porté par des femmes sera présenté aux medias, à l’occasion de la tenue de trois conférences de presse à Vannes, Lille et Nantes et ce dispositif sera dévoilé au grand public, avec la mise en ligne du site internet : www.femmessurtouslesterrains.com

"Femmes sur tous les terrains" a pour objectif de mettre en valeur le lien fort existant entre la pratique du basket-ball et le développement personnel des femmes.
Ainsi, les "Trophées Femmes sur tous les terrains" permettront d’identifier, de promouvoir puis d’accompagner des femmes dont les parcours ou initiatives ont valeur d’exemple.
Les lauréates seront désignées par un Jury d’expertes et se verront remettre leur Trophée lors des phases finales de l’EuroBasket Women 2013.

. Organisation de la 22ème journée de LFB.
L’ensemble des matches de la 22ème journée de championnat de LFB sera joué ce vendredi 8 mars et pour la première fois 3 matchs seront diffusés simultanément :
. Arras – Perpignan (LFB TV, internet)
. Charleville-Mézières – Toulouse (Ardennes TV, internet)
. Villeneuve d’Ascq – Bourges (Grand Lille TV, TNT local et accessible TV par box)


. Le visuel de l’Open 2013 dévoilé.
La Ligue Féminine de BasketBall profitera également de cette journée du 8 mars pour dévoiler le très attendu visuel de l’Open, un évènement réunissant, chaque année sur un lieu unique, les 14 équipes de LFB pour la première journée du championnat.

. Jean-Pierre Siutat (Président de la Fédération Française de BasketBall et membre d’honneur du jury de "Femmes sur Tous les Terrains") : « La place de la femme a toujours été prépondérante dans le paysage du basket français. Nous sommes le premier sport collectif féminin avec 181 167 licenciées (37,36%), et nous sommes régulièrement cités en exemple pour nos actions menées pour et avec les femmes.
La Journée Internationale des Femmes a toujours été pour la FFBB l’occasion de mettre en valeur nos joueuses, nos techniciennes, nos officielles et nos dirigeantes.
Après avoir organisé à Paris "l’Euroleague Women All Star Game" en 2009 et mené une action sociale d’une grande ampleur en plaçant "Les Femmes au Cœur du Basket" en 2012, la Fédération a souhaité en 2013 lancer un programme sociétal d’envergure, "Femmes sur tous les terrains", visant à mettre les femmes et leurs actions en lumière.
Pour ce 8 mars 2013, la Ligue Féminine de Basket et le Comité d’Organisation de "l’EuroBasket Women 2013" ont logiquement été associés à cette journée pour que de nombreuses initiatives voient le jour un peu partout sur le territoire.
La Fédération Française de BasketBall, et ses différentes composantes, souhaitent aller encore plus loin dans les années à venir pour que la place des femmes dans le basket ne cesse de grandir. »

Sylvain Bourdois Chupin (FFBB)

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Journée 21 : les équipes idéales.

Message  Patou le Lun 04 Mar 2013, 18:14

Voici les équipes idéales de la 21ème journée.

Françaises :
. Caroline Aubert (Nantes-Rezé) : 10 points à 4/7, 2 rebonds, 7 passes, 1 interception pour 17 d’évaluation en 28 minutes.
. Paoline Salagnac (Tarbes) : 23 points à 6/11, rebond, 3 passes et 1 interception pour 20 d’évaluation en 28 minutes.
. Julie Legoupil (Toulouse) : 14 points à 5/10, 6 rebonds, 6 passes, 2 interceptions pour 22 d’évaluation en 33 minutes.
. Naura El-Gargati (Tarbes) : 10 points à 3/6, 16 rebonds, 1 passe et 3 contres pour 20 d’évaluation en 29 minutes.
. Héléna Ciak (Perpignan) : 15 points à 6/9, 7 rebonds, 1 interception et 3 contres pour 21 d’évaluation en 27 minutes.

Étrangères :
. Sandra Ygueravide (Pays d’Aix) : 20 points à 7/13, 3 rebonds, 8 passes, 2 interceptions et 4 balles perdues pour 22 d’évaluation en 47 minutes.
. Kristen McCarthy (Tarbes) : 24 points à 11/20, 7 rebonds, 1 passe et 3 interceptions pour 25 d’évaluation en 30 minutes.
. Kristen Mann (Lattes-Montpellier) : 18 points à 7/15, 9 rebonds, 3 passes et 1 contre pour 21 d’évaluation en 31 minutes.
. Marianna Tolo (Pays d’Aix) : 21 points à 8/13, 10 rebonds, 2 passes et 1 contre pour 28 d’évaluation en 36 minutes.
. Cayla Francis (Pays d’Aix) : 26 points à 8/18, 11 rebonds, 3 passes, 3 contres et 5 balles perdues pour 28 d’évaluation en 44 minutes.


Dernière édition par Patou le Lun 04 Mar 2013, 18:23, édité 2 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

MVP Journée 21 : Marianna Tolo (Pays d’Aix)

Message  Patou le Lun 04 Mar 2013, 18:22

Sauvé in extremis en LFB la saison passée, le Pays d’Aix a changé la quasi-totalité de son effectif à l’intersaison. Fautes de moyens extraordinaires, les dirigeants aixois ont réalisé deux paris au niveau des intérieures, avec la venue des Australiennes Marianna Tolo et Cayla Francis, toutes les deux âgées de 23 ans (1989), lors de leur arrivée.
Intérieures accomplies qui figurent chaque été dans le dernier cut de la sélection australienne dans laquelle Lauren Jackson et Liz Cambage font figure d’épouvantails, elles ont prouvé, au cours de leur jeune carrière, en s’imposant parmi les meilleures intérieures de la WNBL, la ligue australienne.
Tolo y tournait à 14,2 points et 8,6 rebonds, l’an passé à Canberra, tandis que Francis était à 14,9 points et 10,6 rebonds à Logan. Restait à savoir si elles allaient avoir le niveau sur le Vieux Continent…

Parmi les joueuses les plus utilisées en Ligue Féminine, les deux compères de la raquette aixoise ont rapidement pris leurs marque en LFB tant et si bien qu’aujourd’hui elles forment l’une des paires les plus compétitives de l’Hexagone.
Elles l’ont une nouvelle fois prouvé, samedi soir, lors de la victoire du Pays d’Aix Basket 13, d’un petit point (90-91) sur le parquet de Toulouse, après deux prolongations.
Cayla Francis a inscrit 26 points mais avec du déchet (8/18) et a capté 11 rebonds pour 3 passes décisives et 5 ballons perdus (28 d’évaluation), le tout en 44 minutes.
De son côté, la native de Markay s’est fendue de 21 points (8/13), 10 rebonds, 2 passes décisives et 1 contre pour 28 d’évaluation, en 36 minutes.
Cette grosse prestation de Marianna Tolo lui valant le titre de MVP de la 21ème journée du championnat.

Alors qu’à l’entame de la saison on ne donnait pas cher de la peau du Pays d’Aix parmi l’élite, force est de constater qu’avec un effectif restreint, Bruno Blier est en train de faire des miracles.
À 5 journées de la fin, les Sudistes comptent 3 victoires d’avance sur la relégation.
Le maintien est en très bonne voie.
Marianna Tolo y est pour beaucoup. L’Australienne est 8ème meilleure scoreuse de LFB (13,9 pts), 4ème au contre (1,4) et 2ème à l’évaluation (16,7).
Elle réalise une première saison en Europe très intéressante (13,9 pts à 55,7%, 6,3 rbds, 1,5 pds, 1,4 ctrs, 16,7 d’éval).

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Equipe de France (U18) féminine : Les U18 évaluées à l'INSEP.

Message  Patou le Lun 04 Mar 2013, 22:07

Du 25 au 30 mars à l’INSEP, Arnaud Guppillotte, l’entraîneur de l’Équipe de France U18, réunira 17 joueuses issues de différents centres de formation de l’hexagone pour effectuer un premier stage d’évaluation. Ces joueuses feront peut-être partie de l’Équipe de France qui disputera du 15 au 25 août le Championnat d'Europe U18 en Croatie.

Arnaud Guppillotte donnant ses consignes aux jeunes du CFBB => http://www.ffbb.com/pop_photo_actu.php?photo=20130304-115222-1.JPG

Liste des joueuses convoquées :

Nom Prénom Date de naissance Club

. CIRGUE Camille 14/07/1996 CFBB

. CLANET Katia 07/04/1996 CFBB

. COMBES Mathilde 06/09/1996 Bourges Basket

. DAMBACH Louise 25/02/1996 SIG

. DEVILLERS Fleur 24/04/1995 CFBB

. DJALDI TABDI Clarince 06/12/1995 CFBB

. ELENGA Sophia 01/06/1995 Bourges Basket

. FAGNEZ Elise 04/03/1995 CFBB

. GAYE Aby 03/02/1995 CFBB

. JOHANNES Marine 21/01/1995 Mondeville

. LIMOUSIN Marylie 13/03/1996 CFBB

. MAJEKODUNMI Victoria 30/12/1996 Charleville

. MANE Marie 12/12/1995 Bourges Basket

. MARTINEAU Sarah 29/11/1996 La Roche Sur Yon

. MILAPIE Marie-Michelle 06/02/1996 CFBB

. MORATEUR Clémentine 18/11/1995 CFBB

. TURMEL Angélina 21/11/1996 CFBB

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche du temps perdu !

Message  Patou le Lun 04 Mar 2013, 23:59

Journée 20 (matchs en retard).
Avec seulement deux victoires en 2013, Mondeville navigue en eaux troubles et a glissé dans les profondeurs du classement. En déplacement à Aix-en-Provence à l'occasion d'un match en retard de la journée 20, les filles d'Hervé Coudray espèrent l'emporter avant d'entamer une fin de championnat compliquée. A suivre également mardi soir à 20h les rencontres Arras - Toulouse et Tarbes - Bourges.

KB Sharp et les Mondevillaises se rendent en Provence => http://www.basketlfb.com/upload/news/zom_20130304-122425-1.jpg

Le programme de la journée 20 (matchs en retard)
Mardi 5 mars à 20h
. Pays d'Aix - Mondeville
. Arras - Toulouse
. Tarbes - Bourges

Déjà joués :
. Villeneuve d'Ascq - Perpignan : 64-46
. Charleville-Mézières - Hainaut Basket : 90-75
. Lyon - Basket Landes : 69-53
. Nantes Rezé - Lattes Montpellier : 70-72

Classement et statistiques sur www.basketlfb.com


Arnaud Dunikowski (LFB)

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Izabela Piekarska débarque au Hainaut

Message  Patou le Mar 05 Mar 2013, 18:50

Décidément, la fin de saison n’est pas de tout repos du côté de Saint-Amand !
À la lutte pour le maintien, la formation de Corinne Benintendi va devoir se passer de l’une de ses meilleures joueuses, l’Américaine Amanda Jackson, arrivée au club en novembre dernier, qui souffre d’une rupture à l’insertion calcanéenne de la voûte plantaire.
Le club nordiste a donc fait appel à un joker médical en la personne de l’intérieure Polonaise Izabela Piekarska (1m96, 1985), passée par Saint-Amand l’an dernier pour effectuer une pige.
Elle a débuté la saison avec le club israélien de Ramla, à l’instar de Amanda Jackson, mais le club a ensuite disparu en raison de problèmes financiers.
Il ne reste que cinq matchs au Hainaut pour décrocher son maintien.
Mais avec trois victoires de retard sur les premiers non-relégables, cette tâche s’annonce extrêmement compliquée !

Tarbes - Bourges à guichets fermés.
Ce soir, le club de Tarbes accueille la formation championne de France, le Bourges Basket en match en retard de la 20ème journée de Ligue Féminine.
Pour l’occasion, le Quai de l’Adour, antre du TGB, sera comble, la rencontre se jouera à guichets fermés.
Les joueuses de Cyril Sicsic auront bien besoin du soutien des 1600 spectateurs pour venir à bout du Bourges Basket : « On avait fait un excellent match là-bas, même si on perd de treize points. On est longtemps resté dans le match et on avait fait un très bon match collectivement. J'espère que l'on va être capable de durer et pour durer, il faut faire des grosses performances le plus longtemps possible » indique le coach tarbais Cyril Sicsic.
« On sait que si on s'occupe de Bourges, on a perdu d'avance. On va donc s'occuper de nous, et voir comment nous on peut bien jouer face à elles plutôt que de voir comment les faire déjouer. On est deux équipes au jeu opposé. Bourges aime bien jouer un jeu placé, nous on aime bien courir. On verra bien qui gagnera. L'équipe qui court ou qui joue placé ? » ajoutait l'entraîneur tarbais.


Paoline Salagnac : « On a des qualités pour poser problème à Bourges ! »

Après un début de saison extrêmement compliqué (1 victoire en 7 rencontres), le Tarbes Gespe Bigorre a su relever la tête et est actuellement sur une excellente série de 11 victoires pour 2 défaites.
Le club pointe désormais à la 5ème place avec un match de retard, à disputer ce soir contre le champion de France en titre, le Bourges Basket. Si les joueuses de Cyril Sicsic parviennent à l’emporter, elles passeraient Lyon au classement et se retrouveraient seules quatrième. En cas de défaite, s’étant imposées à l’aller face à Lyon, elles prendraient tout de même la 4ème place, à égalité avec l’équipe de Laurent Buffard.


Cette rencontre va être l’occasion pour Paoline Salagnac (1m76, 1984) de retrouver d’anciennes partenaires puisque la native de Tulle a joué sous les couleurs Tangos durant deux saisons de 2009 à 2011.
La capitaine du TGB, actuellement en pleine bourre, réalise une très bonne saison avec 13,1 points, 3,5 rebonds et 2,8 passes décisives, en moyenne par rencontre, pour 11,4 d’évaluation.
Elle s’est confiée sur ce match et notamment sur la différence de jeu entre les deux formations, qui pourrait être la clé du succès d’un côté comme de l’autre.

Sur quoi cela peut-il se jouer ?
« C'est une équipe très complète, à tous les postes c'est dangereux, on ne peut pas dire, on va se concentrer sur le secteur intérieur, sur le secteur extérieur, le danger vient de partout. Ce sera donc défendre, être bien dans nos principes défensifs, être bien dans les aides, les rotations et après, jouer notre jeu libéré, il ne faudra pas se poser de questions. On a de quoi faire, on a aussi de bonnes joueuses qui peuvent poser problèmes. Bourges n'aime pas toujours courir, le jeu un peu moins structuré. Nous, on a parfois cette folie, on va prendre des shoots rapides qui apportent des choses. Il y a de quoi faire, à nous d'aborder le match sereinement sans avoir peur de Bourges. »

Samedi soir, le public a joué son rôle, ce soir, ce sera à guichets fermés. Tu as un message pour les supporters ? Après Arras, c'est une grosse semaine qui vous attend. Avec, tout d'abord, ce match face à Bourges, ce soir.
« Cette semaine, on retrouve un peu le rythme de la Coupe d'Europe, il faut bien récupérer, on reçoit Bourges et c'est un match où l'on a rien à perdre. Bourges, c'est Bourges, mais je crois qu'on a des qualités pour peut-être leur poser problème. À nous de jouer sans pression, prendre les tirs, jouer, courir et prendre du plaisir, comme on a pu en prendre face à Arras.
Le fait qu'elles aient la qualif en poche pour le Final 8, qu'elles aient une première place à aller chercher dans le championnat. Elles viendront à Tarbes faire leur match.
Les gens qui ne connaissent pas Bourges pourraient dire : "elles ont la tête ailleurs car elles vont faire le Final 8", mais cela reste Bourges. Elles veulent gagner et elles veulent tout gagner. Certes, elles vont au Final 8, mais elles veulent aussi grappiller cette première place du championnat qui changera la suite des play-offs. Elles viendront à Tarbes pour gagner et elles ne nous feront pas de cadeaux. Nous, on va les recevoir, et même si c'est Bourges, on ne leur fera pas de cadeaux non plus, ce sera un match acharné. »

Sur quoi cela peut-il se jouer ?
« C'est une équipe très complète, à tous les postes c'est dangereux, on ne peut pas dire, on va se concentrer sur le secteur intérieur, sur le secteur extérieur, le danger vient de partout. Ce sera donc défendre, être bien dans nos principes défensifs, être bien dans les aides, les rotations et après, jouer notre jeu libéré, il ne faudra pas se poser de questions. On a de quoi faire, on a aussi de bonnes joueuses qui peuvent poser problèmes. Bourges n'aime pas toujours courir, le jeu un peu moins structuré. Nous, on a parfois cette folie, on va prendre des shoots rapides qui apportent des choses. Il y a de quoi faire, à nous d'aborder le match sereinement sans avoir peur de Bourges. »

Dans ce genre de partie, le soutien du public pourrait la différence. Le Quai de l’Adour sera comble et pourra pleinement jouer son rôle.


Bourges : Johannah Leedham forfait

Qualifié pour le Final 8 de l’Euroligue, suite à sa victoire face à Cracovie la semaine dernière, Bourges revient aux affaires courantes ce soir, avec un déplacement à Tarbes en championnat. Une rencontre que les Tangos ne disputeront pas au complet. En effet, Johannah Leedham, dont la cheville reste douloureuse., est forfait pour ce déplacement en Bigord.

« Elle va mieux, mais ce serait trop risqué de la faire revenir si vite. Pour vendredi à Villeneuve-d’Ascq ?
On va voir. Jo procédera à des tests et on verra bien » confie Valérie Garnier, la coach de Bourges.

Un forfait qui tombe mal, tant la rencontre de ce soir risque d’être déterminante pour la fin de saison.
« On arrive dans le money time de la saison », fait observer Valérie Garnier.
« Plus aucun match n’est anodin. Nous avons pu nous préparer en conséquence pour ce choc.
Samedi, contre Basket Landes, toutes mes joueuses ont passé entre 18 et 24 minutes sur le parquet.
On a pu ménager celles qui avaient donné le plus sur les dernières rencontres. Malgré ça, et juste après la victoire sur Cracovie, l’équipe ne s’est pas désunie, elle a produit une grosse entame et a su se mettre à l’abri avec beaucoup de sérieux et d’application. Ça n’avait rien d’évident, mais on l’a fait ! »


Mondeville : Lætitia Kamba absente contre le Pays d’Aix.
Absente samedi soir lors de la défaite de Mondeville face à Villeneuve d’Ascq, en raison d'une angine, Lætitia Kamba manquera la rencontre de ce soir contre le Pays d’Aix, qui compte pour la 20ème journée de championnat. Elle est toujours souffrante, son Absence est confirmée, ainsi que celle de Lysa Millavet qui avait joué plus de 7 minutes contre Villeneuve.


Dernière édition par Patou le Mar 05 Mar 2013, 19:08, édité 2 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Mondeville et la soupe à la grimace !

Message  Patou le Mar 05 Mar 2013, 18:58

Mondeville a perdu son douzième match de la saison en Ligue féminine, samedi soir contre Villeneuve d'Ascq (71-79), et la crise récusée par son futur ex-entraîneur quelques jours plus tôt semble bien d'actualité. Dans une atmosphère pesante, la fin de saison s'annonce dure à vivre, alors que s'amorce « une semaine à risque », selon Hervé Coudray. Le Challenge Round reste envisageable, à condition seulement que la dynamique s'inverse...

Joueuses, entraîneurs et dirigeants de l'USO Mondeville vont devoir se creuser la tête pour trouver des motifs de plaisir d'ici la fin de la saison. L'avantage, au rythme où vont les choses, c'est qu'elle arrivera bien vite. Mondeville bouclera le championnat dès le 6 avril par la réception de Perpignan. Si ses résultats ne s'améliorent pas dans l'intervalle, il ne sera pas question pour lui de Challenge Round, réservé aux équipes classées de la cinquième à la huitième place.
« Il va vraiment falloir faire un bon travail mental pour qu'on puisse gagner quelques matchs en fin de saison, surtout qu'on en jouera trois à l'extérieur », concède Hervé Coudray.
Les Mondevillaises peuvent toujours espérer sauver leur saison via la Coupe de France, dont la finale se déroulera le 5 mai à Bercy. Elles disputeront leur quart de finale dans huit jours à Basket Landes. Le rêve est permis dans cette compétition jamais dénuée de surprises.

Sur fond de conflit larvé entre l'entraîneur et son président, l'atmosphère apparaît des plus tendues à Mondeville et la joie de s'adonner à sa passion ne transpire pas du jeu local.
L'USOM a coulé contre Villeneuve d'Ascq, et le revers qui en a résulté est déjà le douzième de la saison.
Seules deux équipes, les deux dernières, ont gagné moins de matchs que ces Mondevillaises en déroute.
L'annonce du départ prochain d'Hervé Coudray n'a donc pas entraîné de révolution, même si elle n'a pas aidé.
« Il y a plein de choses qui se passent en ce moment et ça joue sur nos performances », reconnaît Mima Coulibaly. Entre leur propre contrat à signer, en Normandie ou ailleurs puisque seules Ingrid Tanqueray et Touty Gandega sont liées jusqu'en 2014, et la non-prolongation de celui de leur coach, les Mondevillaises ont de quoi être perturbées.
« Dire que l'équipe n'est pas au mieux dans sa tête, c'est un euphémisme, confirme Hervé Coudray.
Il faut réussir à trouver d'autres motivations. Nous sommes professionnels et ce genre de situation arrive dans tous les clubs. »
Cela n'a pas empêché Daniel Dufour de réunir brièvement ses joueuses après l'entraînement matinal, samedi.

Pour son entraîneur, la raison principale de l'échec, vécu face à Villeneuve d'Ascq, tient au forfait de Laetitia Kamba, clouée au lit pour une sévère angine.
« La scoumoune s'abat sur nous, peste-t-il. Son forfait nous a obligés à rééquilibrer l'équipe au dernier moment. »
Pire, Mima Coulibaly et Giedre Paugaite, les deux intérieures majeures restantes, ont été rapidement pénalisées par les fautes. La Malienne en comptait déjà quatre à la mi-temps, quand la Lituanienne en avait trois au compteur.
« L'adversaire en a bien profité, Sanni a fait le chantier. »
L'imposante américaine au nœud mauve dans les cheveux, s'est rappelée au bon souvenir d'un public qui l'a sifflée plus d'une fois dans le passé. Elle a inscrit 28 points.
« Je n'ai rien foutu, pestait Mima Coulibaly en constatant les dégâts avec colère. Je n'ai pas su la stopper, de la même manière qu'on n'a pas su arrêter Lenae Williams (21 points) à l'extérieur. »
Villeneuve d'Ascq a inscrit 44 de ses 79 points à l'intérieur. Voilà qui favorise une adresse au shoot importante : 53 % de réussite sur le total des tirs (50 % tout de même à trois points).

L'absence de Laetitia Kamba a pesé lourd dans le décompte final, probablement, mais il semble abusif de mettre sur son dos la plupart des maux mondevillais. C'est pourtant l'explication privilégiée par Hervé Coudray dans les 79 points encaissés comme dans le manque de fluidité observé.
« J'ai envie de penser à ça plutôt qu'à autre chose, parce que de toute façon ça ne changera rien. On s'est fait manger à l'intérieur et on n'avait pas la parade. »
Au moins Lysa Millavet a-t-elle pu se frotter au haut niveau, le temps notamment de marquer quatre points. Malgré sa déficience dans la raquette, Mondeville y a inscrit 36 points et a capté 37 rebonds, soit huit de plus que son adversaire. Son 4/23 à trois points (dont trois tirs entrés en fin de match) n'est pas innocent dans ce revers. La défaite est collective et dépasse un secteur en particulier.
« Il y a des façons de perdre, expose Mima Coulibaly en se retenant d'en dire plus. Là, on leur a donné la victoire. J'espère qu'on va se réveiller, parce qu'on dort complètement. On n'a pas envie de se faire mal. En tant que professionnelles, on doit vivre pour le basket et se donner à fond. »

Mondeville jouera un match en retard à Aix-en-Provence. Ce sera sans Laetitia Kamba, toujours malade. La menace de la relégation reste bien diffuse, compte tenu des trois victoires d'avance sur le Hainaut et Arras, et l'espoir d'une huitième place perdure. Mais avant d'affronter les quatre équipes de tête plus Basket Landes, il faudra gagner dans le sud pour continuer d'y croire.


Dernière édition par Patou le Mar 05 Mar 2013, 21:17, édité 1 fois

Patou

Messages : 1201
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Courchevel, Genève, Lyon, Paris, St-Tropez.

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/#!/patou.ferrari.3

Revenir en haut Aller en bas

Re: LFB : 2012/2013.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum